Un jour, une île, des cygnes… et nous!

L’île aux cygnes

Île des chiens, des joggeurs, des promeneurs, des enfants, des sans-abris, des laissés pour compte, des musiciens, des fous, des danseurs, des alcooliques, des chanteurs, des bourgeois de gauche, des ouvriers de droite, bref… l’île de la tolérance !

dog-1312
Dogile – île aux cygnes

Du lundi au vendredi la faune et la flore s’y répandent et s’y prélassent au rythme des saisons, des passages de bateaux mouche ou pas, des péniches et leur chargement, des bateaux école et leur capitaine, des pas et des sprints humains.

dog 2385
Dogile – île aux cygnes

Le week-end les parisiens y discutent et flânent, les touristes s’y cadenassent ou cherchent la liberté et sa réplique.

dog 026
Dogile – statue de la liberté

Sortie de l’eau en 1825 pour intégrer le port fluviale de Grenelle, l’île aux Cygnes demeure inhabitée… enfin presque !

Une bulgare sans domicile fixe y étend son linge et distribue aux promeneurs ce qu’elle glane ici et là, des croquettes pour les chiens, des fruits pour les enfants… et des sourires pour tous !

Entre la France renaissante à un bout, et la liberté à l’autre bout, cette petite bande de terre posée sur la Seine reçoit, telle une ambassadrice, des invités connus, des comédiens inconnus, des anciens qui se reconnaissent, des artistes en herbe, des touristes en grappe et curieux de passage.

img_5535
Dogile – Viaduc de Bir Hakein

Entre pont et viaduc, Grenelle et Bir-Hakeim, se déroule l’allée des cygnes réunissant le 15e et le 16e et faisant trébucher quelques marcheurs distraits et coureurs de fond trop zélés.

Métro 6 et RER C, funambules frôlant et surplombant ce petit bras de sable, de boue et d’herbe sans jamais s’y arrêter.

img_5911
Dogile – île aux cygnes

Une balade de presque 900 mètres les pieds dans l’eau, entre deux rangées d’arbres d’essences rares, 1,3 hectare d’une faune et d’une flore uniques à Paris !

fev2016 185
Dogile – île aux cygnes

Peupliers, saules, frênes, marronniers, cèdrelas, noyers, tilleuls, copalmes, érables, chênes, ginkgos, aulnes, charmes, pruniers, plus de 200 arbres y grandissent et apportent tantôt ombre salvatrice tantôt filtre à pluie… mais surtout jamais paratonnerre!

img_6083
Jullian Marques – île aux cygnes

Comme un arbre métallique dans la ville, la Tour Eiffel pose sur l’île un regard infaillible et dominant.

26novembre2014 037
Dogile – île aux cygnes

Entre le ciel et l’eau, glissent et volent cygnes, cormorans, pigeons, colverts, foulques, moineaux, pies, bergeronnettes, mouettes, goélands, merles, poules d’eau, martin-pêcheur, corneilles et sternes. Et depuis quelques temps un couple de faucons pèlerins préparent leurs 4 rejetons à des survols en rase-mottes!

decor-cygnes
Valérie – île aux cygnes

Frétillent entre les courants d’eau verte et grise, gardons, tanches, gougeons, ablettes, truites, perches, brochets, anguilles, sandres, poisson-chat, brèmes, écrevisses américaines et de très très très gros silures.

img_6690
Chanchan – île aux cygnes

Une bande de terre ponctuée de flaques d’eau, touffes d’herbe, racines jaillissantes, terrasses, escaliers, plateformes, bancs, ponts, agrès, tours, murs d’escalade, échelles de suspension, vélos fixes ou pas, bateaux, réverbères, embarcadère, pêcheurs à la ligne…

Un espace en quatre saisons qui nous invite tantôt à la procrastination tantôt à l’agitation.

b 108
Dogile – Canaille

 

Co2

 

 

 

 

23 réflexions sur “Un jour, une île, des cygnes… et nous!

  1. Merci Mam’zelle CO2 pour cet îlot de bonheur tranquille, apaisant et rafraichissant au milieu de ce bourbier de l’Internet. On découvre, enfin, JE découvre, un univers qui pourtant est à portée de pas, et qui me donnerai presque envie d’avoir quatre pattes pour pouvoir me rouler dans la boue sans complexe, renifler le derrière de mes congénères et courir après les oiseaux ! Dis raconte m’en encore un peu de l’île aux cygnes !

    Aimé par 1 personne

  2. La Statue de la Liberté de l’Île aux Cygnes, située sur le pont de Grenelle, à Paris, a été recouverte jeudi matin au niveau du visage d’un imposant voile noir et qui étonnamment ressemble à une femme musulmane voilée…

    J'aime

  3. « Une île entre le ciel et l’eau… » l’île aux Cygnes vaut bien celle de Jacques Brel. On n’y peut oublier la suite des saisons. J’y ai fait de très belles rencontres, avec des gens, des arbres, des ragondins, beaucoup de chiens, bien sûr… c’est là où je peux trouver un hors temps apaisant. Merci CO2 pour ce très sympathique blog.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s