Plantons les bancs de l’île!

IMG_2916
Dogile – Deborah

Le big-banc révéla l’homme et son univers

Commençons la visite de l’île par ce joli banc de sardines qui laissent leurs messages intimidants aux molosses de passage!

IMG_5321
Dogile – Lala, Cocchi, Japy

Le banc solitude pas forcément choisie… ou le banc duo qui n’est pas garanti à vie!

IMG_6167
Dogile

Le banc layette et ses codes couleurs… Mazel tov c’est une fille! laï laï laï

FullSizeRender (113)
Dogile

Le banc-d’art et ses artistes en herbe!

FullSizeRender (117)
Dogile

Le banc photographique et ses épreuves!

IMG_5494 (2)
Dogile

Le banc des accusés et ses injustices…

IMG_5475
Dogile

Et malheureusement parfois le Banc-quête-lit hébergeant une situation inhumaine…

IMG_5393
Dogile

Le banc James Bond et ses messages codés…

IMG_5392
Dogile

Il y a les déclarations d’amour qui se gravent dans les bancs publics, bancs publics, bancs publics!

FullSizeRender (109)
Dogile
IMG_5470
Dogile
IMG_7245
Dogile

Les bancs militants et leurs différents bords! Ils nous piquent parfois les yeux mais qu’importe s’ils accueillent notre séant!

FullSizeRender (107)
Dogile
IMG_5813
Dogile

Le banc de bois qui rêve de redevenir arbre…

IMG_2920
Dogile – Deborah

Ou tout simplement le banc de jardin sur lequel médite une blondeur de passage…

IMG_5446
Dogile

Et le banc de musculation !

banc musculation
Dogile

Célébrons et publions les bancs!

Co2

Rêveries sur le banc

Le banc à l’Ile aux Cygnes, on s’y assoit, on s’y couche, on s’y love, on s’y désaltère, on y pique-nique, on y cause, on y brosse nos chiens, on y rêve et l’on peut tout aussi bien passer devant sans le voir… Pourtant, il est bien là. Ils sont là. Je me devais, sur demande, de m’y intéresser de plus près, de très près, scientifiquement, ou mieux artistiquement ! Mais comment m’y prendre ? 

banc vert

Pour moi cette île n’est jamais la même, tout change tout le temps et c’est toujours une question de lignes et de courbes, de couleur et de lumière, de canicule où de pieds gelés, de sons, de vents et de pluie, de silence ou de cris appelant les chiens par des noms étranges. Les bancs n’échappent pas à cette règle. Ils forment deux lignes parallèles bleues, vertes ou vert de gris, de chaque côtés de l’allée, séparés les uns des autres par les fûts des arbres, les pieds des lampadaires et les poubelles de fortune. Bref, ils sont là !

ecrit rose

Parfois une ribambelle de feuilles rousses et jaunes s’y posent bien rangées les unes près des autres. Les ingénues ! Un coup de vent et les voilà qui détalent.

feuilles

Un couple amoureux, tête brune et tête rousse collées l’une à l’autre, corps blottis tendrement et regards plongeant dans le gris zinc de la Seine. Ils font corps avec cette structure de bois et de fer qui les accueille et fait corps avec eux.

couple

Je m’avance plus loin. Des pluies battantes de ces derniers jours, il ne reste que des traces sous forme de flaques éparses et miroitantes. En me penchant un peu j’y vois se refléter avec beaucoup de discrétion le dossier d’un banc qui tourne le dos au soleil du matin. Puis me pliant tout à fait voilà que les dessous du banc m’apparaissent. Étrange sensation de me trouver sous les verrous, derrière les barreaux ! C’est vrai que l’on ne pense pas tous les jours à aller regarder sous les jupes des bancs ! Pourtant c’est un magnifique monde sauvage, à part. Là est l’art. Moisissures,insectes rampants, petites faunes et flore mystérieuse, lignes cassées et peinture écaillée m’offrent un tableau de maître. 

sous banc

Les bancs de l’île ont une multitude de vies, et peuvent nous donner une petite idée de l’éternité, mais le temps passe et le temps casse. Certains ont perdu leurs tasseaux et tous sont marqués d’écritures et hélas, par l’usure séculaire. Je voudrais les voir vieillir encore, car un peu comme Cézanne qui n’aimait pas la toute jeune dame Tour Eiffel en sa modernité à l’époque, je crains de les voir, ces bancs, remplacés par d’arrogants sièges aux couleurs primaires et agressives et aux assises inconfortables conçues pour justement s’il en venait l’idée à quelque laissé pour compte d’y passer la nuit sous une couverture de survie.

casse 2

Me voilà donc arrivée au terme de ma promenade, seulement pour aujourd’hui. Des formes et des couleurs de ces soutiens de tous les jours me restent dans la mémoire, que je peux désormais transformer pour faire d’autres voyages… 

Deborah

allee

 


7 réflexions sur “Plantons les bancs de l’île!

  1. Oublions les jeux de mots tels que «  le banc quête, et l’autre banc cale, » ; je ne publierai pas les bancs, CO2 le fait bien mieux que moi. Je tiens à éviter la banc route. C’est vrai que parfois, le nez en l’aIr et les mains dans les poches, tandis qu’Ela et Léo vaquent à leurs occupations canines, je m’attends parfois à voir assis sur le troisième banc à gauche, Jeanne Sourza et Raymond Souplex. Si vous ne les connaissez pas, tapez : Jeanne Sourza et Raymond souplex, « Sur le banc ». Bref ce sont d’aus Vieux souvenirs que moi. L’autre jour, j’ai vu un vieux couple assis sur un banc. C’était le septième à gauche il me semble. Ils se tenaient par la main. Novembre et sa tempête n’étaient pas encore passés par là, et les feuilles jonchaient le sol autour d’eux dans un camaïeu de rouges, d’oranges, de jaunes et d’ors. Sous un pur ciel bleu, ils avaient l’air célestes. Un vrai tableau de peintre italien du 17 eme siècle, mieux, un Corot. L’île aux Cygnes ne seraient rien sans ses bancs, vieux bancs ajouterai-je qui n’ont pas attendu les crues de la Seine pour vieillir de leur bel âge. Avec le temps. Je ne vais pas vous écrire un roman, je n’ai pas le temps… et puis, il s’ecri de lui-même, au fil du temps, de l’eau et des bancs à tout faire. Car, je ne vous dis pas tout, mais il s’en passe des choses… la nuit, le jour. À l’automne et en hiver. En attendant le printemps, asseyons-nous, sortons le casse-croûte la bouteille et les verres et jasons sur le banc. Allez Salut les Îliens !

    J'aime

  2. Les bancs ne m’ intéressaient pas particulièrement, par contre merci de m’avoir fait changer d’avis car grâce à ton article! Demain je regarderai les bancs d’une autre manière.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s