Copalme d’Amérique

Liquidambar styraciflua

Dogile – copalme d’Amérique

Arbre à grand développement et au port pyramidal.

Son écorce, d’un gris foncé, se fissure et forme des crêtes liégeuses longitudinales, visibles aussi sur les rameaux.

Son coloris automnal est magnifique avec son dégradé de jaune, rouge et orange très vif. Avec le vent, au printemps, les feuilles dégagent un agréable arôme.

Vu la qualité et l’aspect de son bois, on l’utilise pour en faire du mobilier dans le domaine de l’ébénisterie. Il dégage une odeur de cannelle, les meubles fabriqués avec ce bois sont odorants.

On extrait également de son bois et de ses fruits une ambre liquide nommée « Baume de liquidambar ». Ce baume contient une essence, le styrax, fixateur de parfum au goût de cannelle. Utilisé comme gomme à mâcher par les Indiens Cherokees, ainsi qu’en médecine traditionnelle notamment pour traiter les sciatiques, diarrhées, le stress, la toux, l’épilepsie, mais la qualité de ce baume est surpassée par bien d’autres produits du même type et ces utilisations sont aujourd’hui tombées en désuétude. 
C’est aussi l’un des composants du baume du Pérou, qui possède des vertus dermatologiques.

En Orient, on extrayait de son baume un lait de beauté pour les dames, au XIXe siècle.

Cette résine était également utilisée en Égypte 3000 ans avant J.-C. par les embaumeurs.
De nos jours, elle est toujours utilisée en parfumerie.

Au XIXe siècle, des chimistes français parviennent à isoler la molécule de styrène à partir du Styrax et à la synthétiser en laboratoire. En 1925, un chimiste allemand réussit l’assemblage de plusieurs molécules de styrène et le baptise « polystyrène », isolant bien connu.